Menu

(MàJ) Nouvelles infos pour Tales of Arise

Tales of Arise, qui demeure l’une des révélations les plus enthousiasmantes de cet E3 riche en belles surprise, sera peut-être présenté plus en détail lors du Tales of Festival ayant lieu ce week-end. En attendant, le producteur Yûsuke Tomizawa s’est longuement confié sur la genèse de ce titre et ses thèmes dans une interview avec Famitsu

Le projet lui-même a débuté bien avant que Tales of Vesperia Definitive Edition soit annoncé il y a un an. Comme on peut aisément le voir dans la vidéo, cet épisode représente un véritable défi pour les développeurs, qui ont dû tout d’abord s’interroger sur ce qu’est la série Tales of et ce qu’elle devrait être.

Leurs deux maîtres mots pour cet opus sont donc « succession et évolution », tout en se confrontant aux traditions de la licence. En analysant ses attraits principaux, les concepteurs ont ainsi pris conscience que bon nombre d’entre eux avaient besoin d’évoluer. Pour maintenir la réputation de la marque mais aussi l’accroître, il devenait nécessaire d’attirer davantage l’attention de joueurs plus jeunes. L’équipe a donc essayé de prendre une certaine distance avec les éléments habituels des Tales of de manière à séduire un nouveau public, tout en étant consciente que les anciens fans n’apprécieraient peut-être pas les innovations déjà visibles dans ce trailer. Le producteur et sa team ont toutefois longuement discuté de ce qui fait l’intérêt fondamental de la franchise et des concepts à conserver tout en leur faisant connaître une mutation, et compte expliquer ultérieurement chaque point. Le développement est entièrement assuré par Bandai Namco Studios, comptant dans ses rangs aussi bien des vétérans de Phantasia que des personnes ayant rejoint le groupe avec Berseria, tous déterminés à faire bouger les traditions. Le nom de code du projet était tout simplement Arise, qui représentait leur désir de revitaliser la saga. Après des discussions avec les équipes internationales de Bandai Namco, tous ont décidé que le mot était parfait pour le titre de cet opus puisqu’il symbolise à la fois les thèmes de son histoire et la renaissance de la licence. Plutôt que d’abréger son intitulé en ToA, ce qui serait identique à Tales of the Abyss, Tomizawa souhaite qu’il soit familièrement appelé Arise ou ToArise.

L’un des changements les plus évidents de cet ambitieux et courageux projet, qui s’annonce donc la réponse à la remise en question (voire la remise à plat) d’une saga vieille de presque vingt-cinq ans, a été d’abandonner l’ancien moteur au profit de l’Unreal Engine 4. Ce dernier -que Bandai Namco a auparavant utilisé pour Sword Art Online: Fatal Bullet ou Code Vein notamment- leur a permis de créer des graphismes évoquant l’aquarelle, des effets lumineux diversifiés et une atmosphère spécifique, tout en développant leurs propres shaders.

L’un des objectifs est d’offrir une « expérience hautement immersive ». A cette fin, ils améliorent entre autres les actions et mouvements des personnages pour que l’on ait réellement le sentiment qu’ils vivent dans ce monde. Individus comme environnements partagent ainsi un même rendu façon aquarelle et les protagonistes ont des proportions plus réalistes. De même, une attention particulière est portée à la façon dont ils se déplacent pour davantage de réalisme -fini le fait de se retourner d’un seul bloc (ce que l’on a vu et voit encore dans bon nombre de RPG…)! D’un point de vue qualitatif, ils espèrent même livrer des expressions faciales et des angles de caméra comparables à une oeuvre animée en 3D télévisée ou cinématographique. Même si certains pensent que l’animation en 2D est devenue obsolète avec l’avènement et la démocratisation de la 3D (un point de vue que nous sommes loin de partager!), Tomizawa estime que l’anime traditionnel est un élément important des Tales of et un joue un grand rôle dans l’équilibre nécessaire au concept de « succession et évolution ». Ces séquences, qui seront produites par ufotable, seront ici utilisées avec plus d’efficacité pour une mise en scène plus sensationnelle.

Minoru Iwamoto, qui a notamment travaillé sur Zestiria et Berseria, occupe non seulement le poste de character designer principal mais aussi celui de directeur artistique -c’est d’ailleurs la première fois dans l’Histoire de la série principale que ces deux rôles sont remplis par la même personne. Comme le note le producteur, cela a pour avantage de donner au jeu une unité artistique et à cet univers une unité culturelle puisque le même homme oeuvre à la fois sur le monde lui-même et le design des costumes. Cela fait d’ailleurs partie du concept de livrer une expérience la plus immersive possible. Si Tomizawa  confirme qu’il y aura bien une chanson-thème (on espère qu’elle sera aussi réussie que l’incroyable « Rising Up » de Zestiria!), il ne désire pas révéler dès maintenant le nom du compositeur -on croise les doigts pour qu’il s’agisse de Go Shiina, qui a fait un merveilleux travail sur Zestiria tandis que l’inspiration de Motoi Sakuraba semble s’essouffler depuis bien des années déjà…

Pour ce qui est de l’intrigue, la planète Dahna profite de riches ressources; sa culture correspond à l’époque du Moyen Âge. A contrario, la planète Rena visible dans les cieux a développé des techniques magiques et scientifiques; elle a envahi Dahna trois cents ans avant que débute l’aventure, vainquant et réduisant en esclavage les habitants. Le héros est originaire de Dahna et souhaite se révolter contre cette oppression. L’armure et le casque qu’il porte dans la vidéo sont liées à ses particularités physiques; le producteur tient en revanche à préciser qu’il portera divers costumes selon la situation. L’héroïne, jeune femme séduisante et sûre d’elle, est quant à elle née sur la planète Rena; ils se montrent donc au début assez hostiles l’un envers l’autre, d’autant que les Dahniens subissent une discrimination de la part des Reniens, ce qui conduira évidemment à des drames…

Les combats demeurent typiques des Tales of et visent à proposer aux nouveaux joueurs une « expérience enthousiasmante », avec des actions plus rapides et plus intuitives. Il sera possible d’effectuer diverses actions selon la situation et les niveaux des capacités augmenteront au fil de leur utilisation. L’aspect des monstres se veut quant à lui plus « intimidant » que par le passé; ils craignent néanmoins que certaines joueuses risquent de ne pas apprécier des monstres trop terrifiants… Toutefois, il juge que cela participe au fait d’avoir un plus grand sentiment d’accomplissement en les terrassant. Il tient à rassurer en affirmant que les créatures « mignonnes » n’ont pas disparu et qu’il y aura même une sorte de mascotte…

Les Tales of sont également connus pour leurs « skits », ces dialogues souvent drôles en cours d’exploration. En ce qui concerne cet élément et comme pour les autres, les concepteurs ont constamment de longues discussions sur « Pourquoi est-ce populaire? » et « Quel type d’évolution les joueurs souhaitent-ils voir? ».

Un blog en japonais a été lancé et l’équipe compte communiquer via les réseaux sociaux. Tomizawa ne peut rien promettre, mais espère donner aux fans l’opportunité de s’essayer au jeu avant sa sortie.

(Mise à jour des 15 et 16 juin) On a appris à l’occasion du Tales of Festival que le héros avait pour nom Alphen et l’héroïne s’appelait Shionne. Leurs doubleurs respectifs sont Takuya Satô (Conrad dans Fire Emblem Echoes: Shadows of Valentia, Machias dans les quatre The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel…) et Shino Shimoji (Quina dans Ys VIII: Lacrimosa of Dana, Pyra et Mythra dans Xenoblade Chronicles 2).

Alphen a non seulement perdu la mémoire, mais aussi la capacité de ressentir la douleur; après sa rencontre avec Shionne, il va brandir l’épée de feu -lame qu’il extirpe du corps de la jeune femme dans la vidéo- pour libérer sa planète. Si la Renienne lui a fait don de cette arme, il a toutefois toujours besoin d’elle pour éveiller son pouvoir. Shionne, qui utilise pour sa part un fusil, est quant à elle maudite par les « Epines »: telle une rose empoisonnée, elle provoque d’intenses douleurs chez tous ceux qui la touchent… Elle va s’allier avec Alphen pour des raisons que l’on ignore et ainsi se rebeller contre son propre peuple.

Une bande-annonce a également été diffusée, comportant quelques extraits inédits et permettant d’entendre les voix japonaises des deux protagonistes.

Site officiel

https://toarise.tales-ch.jp/

Trailer VOSTA

Isabelle

RPG du moment: Fire Emblem: Three Houses (team Lions de saphir!), Kingdom Hearts Union χ, Fire Emblem Heroes
OST du moment: Code Vein, Fire Emblem: Three Houses Sound Selection, Granblue Fantasy Original Soundtracks: Chaos
RPG les plus attendus: Tokyo Mirage Sessions: #FE Encore, Final Fantasy VII Remake, Tales of Arise

Isabelle

RPG du moment: Fire Emblem: Three Houses (team Lions de saphir!), Kingdom Hearts Union χ, Fire Emblem Heroes
OST du moment: Code Vein, Fire Emblem: Three Houses Sound Selection, Granblue Fantasy Original Soundtracks: Chaos
RPG les plus attendus: Tokyo Mirage Sessions: #FE Encore, Final Fantasy VII Remake, Tales of Arise